Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Isabelle Gaillard, Coach professionnelle et Biographe

Histoires de vies, de preuves du sens à l'épreuve du temps... Des moments d'intimité, des réflexions de vie, pour l'inflexion de l'âme et du coeur !!

Danse des temps discordants

Publié le 3 Avril 2013 par Isabelle Gaillard

Pour que la discordance des temps ne crée pas de la discorde dans le temps…

Que faire d’un « à venir » dans un présent encombré, faut –il le condamner ? Ou mettre les temps à leur juste place ?

Ne pas condamner le présent, non plus au nom d’un futur encore inconnu et concentrer les énergies pour se donner « rendez-vous dans 10 ans » ? 10 jours ? dis moi...

Seuls les projets donnent une image au futur, seuls les projets lui procurent une « réalité » possible, voulue, espérée, une identité, un contenu sinon... le futur ne serait qu’une zone floue, un no man’s land, une terra incognita qui ne pourrait pas accueillir, recevoir comme un hôte ceux qui pourraient lui donner toute son identité

Christophe Colomb a découvert une terre, dont personne ne soupçonnait l’existence ni la force… elle est devenue ce qu’elle est parce qu’il a ouvert la voie, et lui a donné sa voix…

Biographe que j’aime « ETRE », je me suis nourrie de Gustave Le Bon, qui s’est inscrit dans ma « plaquette ».. Cette phrase à la force d’une maxime dans « Hier et Demain » : « Nos actes ne sont éphémères qu’en apparence, La vie du présent tisse celle de l’avenir »

C’est bien ainsi que l’Histoire de sa vie s’écrit et s’inscrit dans sa ligne de vie, sans hiatus, sans discorde.

Comme une mélodie au piano, le silence, ai-je déjà écrit dans la force du lien est une part intégrée et intégrante d’une partition, pleine et entière.

Si ma vie est comme une partition, et que j’en suis le chef d’orchestre autant que la musicienne ; alors j’en désirerais à mes côtés d’autres musiciens.

Celui ou celle qui penserait que le petit instrument nommé « triangle » dont il pourrait être le Maitre, n’a pas sa place dans la musique d’ensemble se tromperait lourdement. Sa tonalité « minuscule » y a une GRANDE place et le réduire à RIEN fausserait TOUT l’ensemble.

J’aime les musiciens de ma vie, je ne veux les nommer pour leur laisser le soin de sentir qu’ils le sont s’ils le veulent ou le peuvent. Je LES AIME au point de ne pouvoir leur donner une autre place QUE DANS cet orchestre.

Ils peuvent souhaiter, bien sur, un temps de pause ou de repos, pour se centrer sur leur propre mélodie… Je les respecte et les attends car l’orchestration est en manque d’eux et leur donne toute leur place dans la symphonie qui peut aussi être la leur.

Je voudrais tant à être à leurs côtés, même à distance car en pensée, la « composition » ne s’arrête jamais, de jour comme de nuit.

Des instruments d’avant ont toute leur place dans l’avenir

Des instruments à cordes ne peuvent jouer de la discorde

Tel est mon crédo…

De chef d’orchestre…

Amicalement et Musicalement...Vôtre

Isabelle

Danse des temps discordants
Danse des temps discordants
Commenter cet article